Ruptures archivistiques

CONFERENCE - Ruptures archivistiques : de nouvelles archives pour de nouveaux usages ? (VIIIe-XIXe siècle), Institut de recherche et d’histoire des textes (IRHT), Centre Félix-Grat, 40 avenue d’Iéna (salle Jeanne-Vielliard), Paris, 7 Juin 2017.

Organisatrices: Isabelle Bretthauer (chercheuse associée à l’IRHT) et Marlène Helias-Baron (ingénieure de recherche à l’IRHT).

Cette journée d’étude, du mercredi 7 juin, vient clore le travail mené dans le cadre du séminaire « Administrer par l’écrit » consacré en 2016-2017 aux « Inventions et réinventions d’archives ». Elle se concentre sur les moments de « rupture archivistique » du haut Moyen Âge jusqu’au XIXe siècle (comptes rendus en ligne sur www.admecrit.hypotheses.org).

Cette journée d’étude, du mercredi 7 juin, vient clore le travail mené dans le cadre du séminaire « Administrer par l’écrit » consacré en 2016-2017 aux « Inventions et réinventions d’archives ». Elle se concentre sur les moments de « rupture archivistique » du haut Moyen Âge jusqu’au XIXe siècle (comptes rendus en ligne sur www.admecrit.hypotheses.org).

Programme

* Laurent Feller (Université Paris 1-Lamop) et Pauline Lemaigre-Gaffier (Université de Versailles-Saint-Quentin-DYPAC), Présentation du projet « Administrer par l’écrit »
* Nicolas Schapira (Université Paris X-Nanterre-CHISCO), Introduction.

Les ruptures archivistiques dans le temps long : approches générales
* Filippo de Vivo (Birkbeck, University of London), Ruptures archivistiques, ruptures historiographiques. Réflexions à partir d’un projet récent sur l’Italie entre Moyen Âge et Âge Moderne.

Études de cas, époques médiévale et moderne
* Maria Pia Donato (CNRS-IHMC), Un arsenal pour l’Empire ? Reconfigurations et ruptures des Archives sous Napoléon 1809-1814 
* Clémence Revest (CNRS-Centre Roland Mousnier), Un retour sur le programme collectif Écritures grises, entre archivage du travail administratif et production d’instruments archivistiques.

Études de cas, époques médiévale et moderne
* Claire de Cazanove (Université Paris 1-Lamop), Étudier les ruptures archivistiques sans archives ? 
* Anne-Laure Alard-Bonhoure (Université Paris 1-Lamop), Les mutations archivistiques à l’abbaye de Saint-Martin de Pontoise (1320-1490) : entre spécialisation et hybridation du réseau documentaire 
* Guillaume Gaudin (Université Toulouse Jean Jaurès-Framespa), Nouveau Monde, archives nouvelles. Les ruptures archivistiques dans la monarchie hispanique à partir du xvie siècle.

En savoir plus

Discussion Area - Leave a Comment